Analyse du besoin et conception d’équipements

 

Cahier des charges et conception d'équipements agroalimentaires dans les Pays en Développement

C. Marouzé, CIRAD, UMR ITAP, équipe méthode de conception d’équipements

 

La méthode CESAM (Conception d’Equipement pour l’Agriculture et l’agroalimentaire dans les pays du Sud, Méthode) a été élaborée par le CIRAD pour aider des équipes des pays en développement à concevoir des équipements. Elle repose sur une conception pluridisciplinaire participative organisée, de type ingénierie simultanée. Contrairement aux démarches usuelles, CESAM comporte une phase importante d'études avant la réalisation du prototype. Le processus de conception est découpé en phases où sont consignés des objectifs. Une phase importante est celle d’analyse du besoin qui a pour objectif de consulter un nombre raisonné d’utilisateurs potentiels en les contactant tout au long du processus. Il s’agit non seulement de définir les spécifications du futur produit mais surtout de comprendre le réseau d’acteurs, l’environnement du futur produit et finalement et d’impliquer des utilisateurs dans le projet. Pour la démarche d’analyse du besoin, CESAM propose un canevas type de travail (voir fig. 1) :

  • Une enquête qualitative auprès de principaux experts du domaine. Ce panel devra être ouvert à quelques utilisateurs de l’équipement et quelques consommateurs finaux du produit transformé. Par sa nature exploratoire, cette enquête “dégrossit” le problème, identifie les acteurs et les principales composantes du domaine et permet une identification de l’environnement futur de l’équipement.

  • Des entretiens avec des utilisateurs potentiels (entre une demi-douzaine et une vingtaine).

  • Les attentes des utilisateurs permettent ensuite de réaliser l’analyse fonctionnelle. Il est profitable d’associer à cette rédaction une ou deux personnes ayant une bonne connaissance du besoin si possible des utilisateurs.

  • Enfin, faire évaluer le CdCF par les utilisateurs, c'est-à-dire leur présenter le CdCF, leur demander leur avis, les niveaux qu’ils souhaitent pour les critères d’appréciation, leurs fonctions prioritaires, etc. Ce retour chez quelques groupes d’utilisateurs permet de quantifier le besoin (niveaux, hiérarchisation des fonctions). Le CdCF définitif clôture l’analyse fonctionnelle du besoin.

Il est ensuite recommandé d’inviter les utilisateurs lors des essais de matériels, que ce soit une maquette fonctionnelle c'est-à-dire une réalisation pouvant être fabriquée rapidement et permettant de tester le principe de fonctionnement du futur matériel ou un prototype. Lors de ces rencontres, les utilisateurs doivent s’exprimer sur la pertinence de la proposition de l’EC par rapport à leurs attentes.

Le logiciel TDC-Need est utilisé pour la rédaction du CdCF. Lors des projets de conception menés au Sénégal, au Bénin ou en Equateur, nous avons constaté que les transformateurs qui ont une formation de niveau primaire ont néanmoins une bonne compréhension du CdCF et qu’ils en modifient la première version si elle ne correspond pas à leurs souhaits. De même, ils sont capables de hiérarchiser les fonctions en dégageant les quatre ou cinq fonctions les plus importantes du CdCF.

 

Fig. 1 : Démarche d’analyse du besoin dans la méthode CESAM du CIRAD

Pour en savoir plus : "http://www.montpellier.cemagref.fr/umritap/", rubrique : "Méthodes de conception"

 

 

 

Pour en savoir plus


TDC Need
Logiciel d'analyse fonctionnelle du besoin et CdCF

TDC Structure
Logiciel d'analyse fonctionnelle technique

TDC FMEA
Logiciel AMDEC Produit - AMDEC Process

Le blog Knowllence


Retour d'expériences de clients


Inscrivez-vous à nos événements